DIRECT. Coronavirus en France : 1427 morts de plus, la France passe la barre des… – Linternaute.com

DIRECT. Coronavirus en France : 1427 morts de plus, la France passe la barre des 10 000 morts CORONAVIRUS. Les autorités françaises ont donné le bilan officiel du mardi 7 avril de la pandémie de coronavirus. Alors que le pic épidémiologique devrait intervenir dans les prochains jours, la mortalité augmente en France avec plus de 10 000 victimes du Covid-19 recensées.

Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, a effectué son point quotidien de situation et communiqué le dernier bilan du coronavirus en France. Voici tous les chiffres en détail du mardi 7 avril au soir :

  • 109 069 cas au total (Ehpad compris), soit 11059 de plus en 24 heures.
  • 10 328 décès au total, soit 1427 de plus en 24 heures (avec les remontées des Ehpad).
  • 30 000 hospitalisations en cours, soit 305 de plus en 24 heures.
  • 7131 personnes en réanimation, soit 59 de plus en 24 heures.
  • 7091 décès à l’hôpital, soit 607 de plus en 24 heures.
  • 19 337 personnes guéries, soit 2087 de plus en 24 heures.
  • 30 902 cas en Ehpad, soit 7282 de plus en 24 heures.
  • 3237 décès en Ehpad, soit 820 de plus annoncés (remontées partielles quotidiennes des chiffres depuis le 1er mars).

Si l’on fait abstraction des personnes décédées et sorties de l’hôpital, 518 nouvelles admissions en réanimation ont eu lieu ces dernières 24 heures. Des chiffres “bruts” qui peuvent paraître en hausse sur ces dernières heures et qui témoignent d’un virus encore particulièrement virulent en France.

  • Une attestation sera désormais obligatoire pour entrer sur le territoire français à partir de mercredi 8 avril, a annoncé le ministère de l’Intérieur. Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère : pour un voyage depuis l’étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l’étranger vers une collectivité d’outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer.
  • Vacances scolaires. Le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a déconseillé aux Français, ce mardi 7 avril, d’organiser leurs vacances d’été. Le ministre a justifié son conseil au vu de la situation de la crise du coronavirus en France, “encore trop incertaine”. “Bien malin celui qui sait décrire demain l’offre de transport et qui sait décrire exactement le moment où nous allons commencer à déconfiner”, a-t-il ajouté, alors qu’il était interrogé sur BFM TV.
  • Confinement. Jean-François Delfraissy, qui dirige le conseil scientifique sur le Covid-19, a évoqué une date de fin du confinement. “Il est trop tôt pour prévoir une date de sortie, mais je vous parle depuis plusieurs semaines, ce qui nous mènera probablement jusqu’à début mai”, a-t-il confié à BFM TV. Le Premier ministre Edouard Philippe s’est montré plus ferme, jugeant “prématurées” toutes les questions autour du déconfinement lors de propos à l’Assemblée Nationale. “Aujourd’hui c’est l’heure du confinement et l’heure du confinement va durer (…). C’est tout à fait difficile à supporter pour beaucoup de Français, j’en ai parfaitement conscience, mais c’est indispensable si nous ne voulons pas nous retrouver dans une situation qui serait pire encore que celle que nous connaissons aujourd’hui (…)”.
  • Activités sportives. La maire de Paris et le préfet de police ont publié un communiqué, mardi 7 avril, pour officialiser l’interdiction, à partir de ce mercredi, des pratiques sportives entre 10 heures et 19 heures dans la capitale. “Elles restent donc autorisées de 19h à 10h, au moment où l’affluence dans les rues est la plus faible”, précise le communiqué. Par ailleurs, Anne Hidalgo et Didier Lallement “saluent les efforts” des Parisiens depuis le début du confinement.
  • Macron en Seine-Saint-Denis. Emmanuel Macron s’est rendu en Seine-Saint-Denis, mardi 7 avril, l’un des départements les plus touchés par l’épidémie de Covid-19. Le chef de l’Etat a visité plusieurs établissements de santé, dont la Maison de santé pluridisciplinaire de Pantin puis au Centre communal d’action social (CCAS) de La Courneuve. Des échanges avec le personnel médical et les bénévoles ont ponctué ces visites. Par ailleurs, et selon les informations de Europe 1, Emmanuel Macron va s’exprimer lors d’une nouvelle allocution ce jeudi soir.

Alors que Bercy a annoncé la fabrication de 3,9 millions de masques de protection à usage professionnel la semaine passée, et 6,6 millions cette semaine, de plus en plus de voix, qu’elles soient politiques ou médicales, se disent favorables au port généralisé du masque de protection pour lutter contre la propagation du coronavirus… certaines imposant même une obligation. Sceaux, dans le sud de Paris, est ainsi devenue la première commune de France où il sera obligatoire de se couvrir le visage dès ce mercredi. “Si on n’a pas de masque on peut faire autre chose, c’est mieux que rien”, a précisé le maire UDI Philippe Laurent. A Paris et à Nice, les municipalités vont distribuer des masques en tissu à tous les habitants et Christian Estrosi, le maire de la cité niçoise, rendra même leur port obligatoire dans les jours à venir.

D’autres maires, à l’image de celui de Cannes, se sont également dits favorables à cette initiative, une fois que les stocks seront suffisants. Pour l’instant, ces obligations semblent parties pour rester locales : le gouvernement a simplement “encouragé” le “grand public” à porter des masques et n’a pas évoqué la moindre obligation. De toute façon, pour l’instant, la production de masques, qu’ils soit médicaux ou “alternatifs”, n’est pas suffisante pour pourvoir l’ensemble de la population française, mais cela pourrait arriver une fois le déconfinement amorcé. “Il n’est pas impossible qu’on étende et qu’on généralise l’usage du masque, mais en fonction des capacités disponibles”, confiait l’entourage d’Emmanuel Macron au Monde lundi 6 avril.

A lire aussi…

En direct

23:36 – Coronavirus : la Lufthansa réduit sa flotte en raison de l’épidémie

Le géant allemand du transport aérien Lufthansa a décidé de réduire la taille de sa flotte en se séparant d’une quarantaine d’avions sur ses 763 appareils. La filiale Germanwings va par ailleurs être fermée. “L’objectif” est de permettre de “garder le plus d’emplois possible”, explique le communiqué transmis ce mardi 7 avril par la Lufthansa.

23:35 – Le fondateur de Twitter donne 1 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus, soit 28% de sa fortune

Le fondateur et patron de Twitter, Jack Dorsey, a annoncé ce mardi qu’il donnait 1 milliard de dollars d’actions de sa société Square pour participer à la lutte contre la pandémie de coronavirus. Une somme qui représente 28% de sa fortune.

23:28 – Une attestation obligatoire pour entrer sur le territoire français, annonce le gouvernement

Une attestation sera nécessaire pour entrer sur le territoire français à partir de mercredi, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère : pour un voyage depuis l’étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l’étranger vers une collectivité d’outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer.

23:13 – Dix milliards d’euros de pertes par mois pour le secteur du tourisme

Le secteur du tourisme subit de plein fouet les mesures de confinement, alerte le cabinet ProTourisme. “Il n’y aura ni vacances d’avril, ni ponts du mois de mai et chaque mois de perdu, c’est dix milliards d’euros de pertes par mois pour l’ensemble de la filière tourisme, avec 400 000 personnes qui sont sans emploi dans ce secteur, 50 000 saisonniers pour lesquels les embauches sont repoussées, bon nombre vont être annulées”, a indiqué Didier Arino, le patron du cabinet interrogé sur franceinfo.

22:41 – L’Académie de médecine défend une logique de déconfinement régionalisé

Jean-François Mattéi, le président de l’Académie de médecine estime qu’il faudra commencer le déconfinement dans “les régions les plus touchées quand l’activité de réanimation retombe à son niveau d’avant l’épidémie”. “On ne peut pas penser que la vulnérabilité est l’exclusive de l’âge. Nous pensons que ce n’est pas un critère suffisant”, a-t-il expliqué ce mardi 7 avril sur franceinfo. Par ailleurs, il recommande “le maintien absolu de toutes les mesures barrières en les renforçant par le port d’un masque”. 

22:28 – Coronavirus : Jean-Baptiste Djebbari appelle à la prudence pour les vacances d’été

Le secrétaire d’État chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari a appelé sur franceinfo les Français à se montrer prudent avant de prévoir leurs vacances d’été. “Il y aura un après-coronavirus. Mais pour l’instant (…) je conseille aux Français la plus grande prudence sur la préparation de leurs voyages car la situation aujourd’hui est encore trop incertaine. Bien malin celui qui sait décrire demain l’offre de transport et qui sait décrire exactement le moment où nous allons commencer à déconfiner”, a-t-il estimé. Elisabeth Borne a ensuite ajouté : “le point de vigilance que soulignait Jean-Baptiste Djebbari, c’est qu’aujourd’hui ce n’est pas le moment d’acheter un billet pour partir à l’autre bout de la planète avec toutes les incertitudes qu’on peut avoir sur ce que sera l’état de l’épidémie”.

22:13 – Les examens du BTS en contrôle continu, annonce le gouvernement

En raison de la pandémie de coronavirus, les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur ont décidé que les examens du BTS seront sanctionnés cette année via le contrôle continu ou reportés en septembre, en fonction des situations des candidats.

21:59 – “A peu près la moitié de l’économie est à l’arrêt”, estime Muriel Pénicaud

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a précisé lors d’une visioconférence au Sénat qu’au 6 avril, le chômage partiel a été demandé par 544 000 entreprises et concernait “5,8 millions de salariés pour un total de 2,4 milliards d’heures chômées demandées”. En moyenne, “c’est 12 semaines à 35 heures hebdomadaires qui ont été demandées”, a-t-elle ajouté, estimant qu'”à peu près la moitié de l’économie est à l’arrêt”. Pour rappel, les estimations prévoient que le chômage partiel coûtera à l’Etat 11 milliards d’euros pour deux mois de confinement.

21:43 – 786 victimes du coronavirus en 24 heures au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a enregistré 786 décès supplémentaires chez les personnes atteintes du nouveau coronavirus ces 24 dernières heures, un nouveau record. Au total, 6 159 patients sont morts à l’hôpital après avoir été testés positifs au Covid-19, a précisé le ministère de la Santé.

21:40 – Record de décès à New York avec plus de 5 400 victimes du coronavirus

L’Etat de New York a enregistré un record de décès dûs à la pandémie de coronavirus avec 5 489 morts avec 731 nouvelles victimes ces dernières 24 heures, selon le gouverneur Andrew Cuomo. Le précédent record datait de samedi, avec 630 décès en 24 heures. En revanche, les estimations montrent que “nous atteignons un plateau du nombre total des hospitalisations”, souligne le gouverneur, laissant espérer une décrue de la propagation du virus.

21:29 – Bordeaux va distribuer des masques à ses habitants

Le maire de la ville, Nicolas Florian, a annoncé son intention de délivrer des masques en tissu réutilisables aux 800 000 habitants de l’agglomération. Pour livrer les produits, le maire envisage deux possibilités : le portage à domicile et la collecte dans des lieux publics définis, dans le respect des gestes barrières.

21:13 – Plusieurs pays européens préparent leur sortie de confinement

Alors que l’Autriche a annoncé, lundi 6 avril, sa feuille de route pour la phase de déconfinement, d’autres pays préparent eux aussi la sortie des mesures de confinement. Les Tchèques pourront, dès jeudi prochain, retrouver l’accès à certains commerces comme les magasins de bricolage. En Allemagne, les autorités auraient déjà dressé une liste de consignes à appliquer lorsque la phase de déconfinement sera amorcée, une étape prévue le 19 avril prochain, selon les informations de Reuters.

20:47 – La Bourse de Paris termine sur un net rebond de 2,12%

La Bourse de Paris termine ce mardi soir sur un net rebond de 2,12%, les investisseurs continuant d’anticiper un pic de l’épidémie de Covid-19 en Europe. L’indice CAC 40 a progressé de 92,13 points à 4.438,27 points. La veille, il avait décollé de 4,61%.

20:38 – Toutes les données à jour sur le coronavirus en France

Le nombre de cas recensés et le nombre de morts est donc en forte hausse par rapport au dernier pointage avec 109 069 cas au total (Ehpad compris), soit 11 059 de plus que ceux annoncés la veille. On compte 78 167 cas de coronavirus recensés dans les données hospitalières, soit 3777 de plus et 30 902 cas en Ehpad, soit 7282 de plus.

20:31 – Boris Johnson a le moral, assure son cabinet

Le 10 Downing Street a donné quelques nouvelles du Premier ministre Boris Johnson. Hospitalisé depuis dimanche 5 avril et admis en soins intensifs depuis hier, le chef d’Etat peut désormais respirer sans assistance. “Le moral est bon”, tient à souligner son cabinet.

20:19 – Coronavirus : fin du confinement à Wuhan

Ce mardi 7 avril, les autorités chinoises ont levé (à minuit heure local, 16h à Paris) les restrictions qui empêchaient de quitter Wuhan, berceau de l’épidémie de Covid-19. Depuis le 23 janvier, les personnes présentes dans cette municipalité de 11 millions d’habitants du centre du pays ne pouvaient pas sortir des frontières de la commune. Des centaines de passagers se sont rassemblés sur les quais de la gare de Wuhan pour quitter la ville par les trains de nuit.

20:17 – Les syndicats signent un accord sur le chômage partiel qui prévoit un “fonds de solidarité”

Quatre des cinq syndicats représentatifs de PSA – FO, la CFE-CGC, la CFTC et la CFDT – viennent de signer un accord sur le chômage partiel dû au coronavirus et la prise de congés. Grâce à un “fonds de solidarité”, les salariés seront rémunérés à hauteur de 100% de leur rémunération nette (l’indemnisation par l’État s’élève à 84% du salaire net). En contrepartie, les congés d’été seront raccourcis de trois à deux semaines consécutives. D’après la ministre du Travail Muriel Pénicaud, un quart des salariés français, soit 5,8 millions de personnes, sont placés en chômage partiel, a-t-elle indiqué ce mardi ce soir.

20:08 – Pour la première fois, la Chine n’enregistre aucun décès lié au coronavirus

La Chine a atteint un record encourageant ce mardi 7 avril. Pour la première fois depuis la publication des statistiques de victimes du coronavirus démarrées en janvier dernier, les autorités n’ont recensé aucun nouveau décès quotidien, d’après une annonce des autorités sanitaires. Par ailleurs, la Chine est confrontée désormais à une deuxième vague de contaminations importées de l’étranger, avec un millier de cas selon la commission nationale de Santé.

20:00 – Coronavirus : le point sur la situation sanitaire en France

  • 30 200 personnes hospitalisées, soit 305 patients supplémentaires ces dernières 24 heures.
  • 7 131 personnes admises en services de réanimation.
  • Au total : 10 328 victimes en France.
  • Les hôpitaux font état de 7 091 décès.
  • Les Ehpad recensent 3 237 victimes avec 820 morts supplémentaires en 24 heures.
  • 19 337 personnes ont été guéries depuis le début de l’épidémie.
  • 30 départements présentent un excès de mortalité pour la semaine 13 (la semaine dernière), et 22 déjà pour cette semaine, notamment le Haut-Rhin, Paris et le Val d’Oise.
  • 4 553 établissements, dont 2 958 Ehpad, ont signalé un épisode concernant un ou plusieurs cas de Covid-19 à Santé publique France. 
  • 94 nouvelles places en réanimation lundi 6 avril, le chiffre est en baisse. Toutefois, Jérôme Salomon rappelle que “ce solde de patients supplémentaire à prendre en charge chaque jour reste positif, c’est le signe que l’épidémie continue sa progression”.
  • Le numéro 2 du ministère de la Santé a écarté toute sortie du confinement. “Nous ne sommes pas encore au pic [épidémique]. Nous ne sommes qu’à la phase ascendante. Aborder le déconfinement n’a aucun sens”, a-t-il rappelé.

19:47 – Jérôme Salomon souligne que les “détresses vitales” restent la priorité du SAMU

“Depuis le confinement, certains pourraient éviter d’appeler le 15” par peur de déranger les services d’urgence. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a souligné que “la prise en charge des détresse vitales est la priorité” des urgences appelant toute personne à se manifester si elle constate des douleurs thoraciques, des signes neurologiques ou de détresse vitale. 

LIRE PLUS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *